Iconographie des alternatives de développement 05

Alternatives de développementAL

Iconographie des alternatives de développement 15

Alternatives de développement

Les économies de l'Afrique et d'autres régions du monde sont soumises à l'extraction à grande échelle, sans valeur ajoutée, de ressources naturelles généralement non renouvelables dans des conditions d'exploitation très inégales. Le WoMin appelle cela un modèle de développement extractiviste (ou extractivisme). L'extractivisme contemporain est un autre maillon dans la chaîne de la colonisation et de l'exploitation perpétuelles de l'Afrique et de ses peuples.

WoMin soutient que l'exploitation minière et l'économie extractiviste sont violentes - des écosystèmes locaux entiers dans les plans d'eau, les forêts et les terres sont détruits, les communautés sont déplacées de force et leurs moyens de subsistance détruits, et le travail des travailleurs et des femmes est violemment exploité. Les zones géographiques soumises aux activités extractives sont militarisées (occupées par l'armée d'État) et/ou sécurisées (où la sécurité privée prédomine) pour réprimer la résistance. Les communautés sont soumises à des menaces et des intimidations, ainsi qu'à des violences physiques, y compris des assassinats.

Ce système de développement extractiviste rencontre le patriarcat qui soumet les femmes à une exploitation extrême de leur travail et de leur corps, et souvent à une violence sexualisée. Du delta du Niger aux champs de pétrole de l'Ouganda en passant par les champs de diamant de Marange, au Zimbabwe, les femmes des communautés touchées subissent des violences sexualisées, du harcèlement sexuel, des menaces de viol et des viols de la part des militaires et des services de sécurité privés.

Le WoMin cherche à découvrir, construire et faire avancer des alternatives de développement écoféministe africain (le OUI) à l'extractivisme destructeur dominant. Cela implique la construction de perspectives écoféministes africaines, la conceptualisation et l'avancement d'un concept écoféministe africain de la transition juste, la définition d'alternatives d'énergie renouvelable justes, et le soutien de la démocratisation de la prise de décision par des luttes pour les droits de consentement des femmes et de leurs communautés. En soutenant l'organisation et la construction de mouvements féministes, nous aidons les femmes paysannes et ouvrières à faire progresser le pouvoir alternatif, à revendiquer leur souveraineté en matière de développement et à développer leur imagination et leurs propositions pour une Afrique différente.

WoMin fait partie d'un projet continental qui vise à soutenir les femmes rurales et marginalisées du continent qui rêvent d'une communauté, d'une nation et d'une Afrique différentes, à identifier et soutenir des alternatives de vie et à construire une vision collective exprimée à travers une Charte des femmes africaines.